Pourquoi les Business Analystes/professionnels BI deviennent de plus en plus nécessaires

(Last Updated On: 20 janvier 2018)

Ce sujet d’actualité s’écarte légèrement du thème du blog mais il est lié par le processus de digitalisation croissante de la société (Big Data) que nous vivons actuellement et qui invente de nouvelles façons de travailler (Business Intelligence) et donc aussi de nouveaux profils très recherchés par les entreprises (Business analystes et professionnels BI).

Voici selon moi pourquoi les Business analystes / Business data analystes seront de plus en plus recherchés au sein des grandes organisations en 2018.

Des compétences croisées de plus en plus nécessaires à mesure que les budgets se resserrent

À mesure que les budgets des projets et des organisations se resserrent, le rôle du business analyste devient de plus en plus critique. En effet, le business analyste peut aider à combler le fossé entre une équipe technique en sous-capacité – non pas d’un point de vue développement IT, mais plus de compréhension et de réponse appropriée au besoin métier – et une équipe métier (commerciaux, contrôleurs de gestion, managers de projet, financiers, etc.). Et lorsque les budgets sont serrés, il garantit ainsi une plus faible probabilité de rework dû à une mauvaise définition des exigences fonctionnelles, en raison de son rôle d’interface entre les acteurs technologiques et métiers.

Les données au cœur de tous les projets

Dans un monde de plus en plus digitalisé, où la donnée est devenue une nouvelle ressource au même titre que l’or et le pétrole, produite en abondance et qui se vend bien, pour la plupart ou la totalité des projets les données sont devenues un sujet sensible. Non seulement sensible au niveau de la sécurité, mais aussi au niveau de leur bon usage. Le rôle du Business analyst / Business data analyst est de déterminer pour un projet de quelles données il a besoin et s’assurer de leur disponibilité et que la structure des données est conforme avec ce qu’on veut obtenir de ces données. Il accompagne pour cela la partie métier en les interviewant sur les besoins et regarde ce qui est disponible et utilisable auprès des responsables techniques IT. Il doit s’assurer aussi que la confidentialité des données est assurée du début à la fin du projet.

Les décisions de plus en plus basées sur les données

Pour prendre des décisions correctes, basées sur des informations exactes et à jour, les décisionnaires ont besoin de quelque chose de plus que de l’intuition. Dans les grandes organisations, la quantité d’informations produites est telle (indicateurs de production, rapports financiers, bilans, projections de CA, etc.) que les gestionnaires manquent souvent d’informations qualitatives mises à jour à la demande et sous un format facile à lire et synthétique.

Le rôle du Business analyste / Business data analyste est de mettre en place des solutions pour exploiter ces données et les rendre facilement accessibles aux dirigeants. Ce rôle d’aide décisionnelle requiert la connaissance d’outils de Business Intelligence. La mise en place de solutions de Business Intelligence dans une entreprise répond à la transition vers une nouvelle culture organisationnelle, celle d’une gestion basée sur des objectifs clairs et à l’efficacité mesurable.

L’écart entre le rôle des managers et les équipes techniques se creuse

Le rôle des managers est déjà bien rempli et la transformation digitale des organisations et services très rapide créé un gap en termes de compétences et de temps disponible pour s’y adapter. D’un autre côté, les équipes techniques sont profondément ancrées dans les solutions techniques qu’elles implémentent et qui évoluent rapidement, et n’ont pas le temps de s’imprégner des processus d’affaires pour bien les traduire en solutions techniques. C’est là qu’intervient le rôle de liaison du Business analyste pour combler cet écart. Penser qu’on peut se passer de cette interface, qui certes à un coût, est une vision à court terme, car c’est oublier qu’une mauvaise compréhension et définition des exigences du projet à la base (par exemple, implémentation d’un nouveau système de reporting des marges, ou d’un nouveau système de facturation client, etc.) coûtera beaucoup plus en rework au final.

Les projets sont souvent interconnectés via les données

Le Business analyste sert de liaison entre le chef de projet et son équipe technique et le client interne (partie métier). Il travaille souvent sur de multiples projets, qui peuvent avoir un lien entre eux ne serait-ce que par l’utilisation de données communes entre les projets. Ayant une vision et une compréhension globale des structures de données et de leur différents usages au sein de l’organisation, son rôle est donc essentiel pour aider à comprendre les processus d’affaires et les traduire en requis fonctionnels documentés. En effet, une bonne compréhension des enjeux techniques et fonctionnels est la base pour garantir le succès du projet et réduire les risques de rework.

Et vous, quelle est votre opinion sur le sujet ? Comment votre activité est-elle impactée par le Big Data ? Pensez-vous nécessaire de vous former aux outils de Business Intelligence pour savoir mieux exploiter vos données ?

Vous pouvez répondre dans les commentaires.

Cet article ne contient qu’une seule fois le mot Excel, saurez-vous trouver où ? 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *